Remise en suspension dans les fluides non-Newtoniens

Nous utilisons la mesure de concentration locale afin de déterminer les effets de migration et de remise en suspension des fluides non-Newtoniens cisaillés. Nous avons tout d'abord comparé notre technique à une simple visualisation des particules sédimentant dans un fluide Newtonien. Nous avons vérifié les résultats obtenus par l'équipe d'A. Acrivos concernant la hauteur du tas sédimenté. Nous avons ensuite étudié la sédimentation sous cisaillement et la remise en suspension de particules dans des mélanges non-Newtoniens (eau-guar, eau-Flopaam). Des effets élastiques originaux se manifestent en deçà du seuil d'instabilité élastique du fluide sous la forme d' « ondulations » du tas sédimenté. Cette ondulation est corrélée à un fort glissement du tas sédimenté qui, à certaines occasions, s'arrête brusquement. Nous sommes actuellement en train d'étudier les mécanismes à l’œuvre lors de ces événements de stick-slip et les paramètres (forces normales, seuils d'instabilité ou de turbulence élastique, caractère rhéo-fluidifiant) gouvernant l'efficacité de la remise en suspension dans les fluides non-Newtoniens.

Flopaam Sediment under shear (100 1/s).
Sédiment de Flopaam sous cisaillement (\dot \gamma = 100 1/s).

Leave a Comment